Ville de Niigata shi renfermant le plus grand pensionnat de Tokyo.
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Souvenir, souvenir [Libre à celui qui veux]

Aller en bas 
AuteurMessage
Aira Nightside

avatar

Messages : 386
Date d'inscription : 18/05/2013
Age : 19
Localisation : musée(par exemple)/chez une autre personne/au pensionnat aussi

MessageSujet: Souvenir, souvenir [Libre à celui qui veux]   Dim 4 Aoû 2013 - 12:37

Souvenir, souvenir


C'était le soir après les  cours. Pour être plus précise le vendredi soir. Les cours était terminé depuis un peu plus d'une heure. J'avais fait un saut chez moi pour me changer. J'avais mis un haut blanc à manche courte, un pantalon de la même et des basket tout aussi blanche. J'était habillé en blanc comme à  chaque fois que j'allais à l'église. Dieu seul sait pourquoi j'y allais. Je n'étais pas croyante donc rien m'y obligeais à y allé. J'avais amené un sac à dos avec moi et du matériel pour nettoyer l'église (c'est à dire balais et serpillère.) J'était arrivé à l'église en empruntant des petite ruelles inoccupé. Je ne voulais pas que l'on me vois me promenais avec tout cet attirail.

J'étais enfin arrivée à l'église. Elle était grande est belle. D'une simplicité désarmante. Il ne devait pas y avoir beaucoup de personne qui passait par là.

-Bonjour M.Jesus.

Je me mis au travail. Je nettoyé vigoureusement en commençant par les objet les plus haut. Il y avait tellement de poussière. Au bout d'une heure je sortit prendre une pose. Je m'assis par terre laissant mon esprit vagabonder jusque dans le passé.

À l'époque j'avais 10 ans. Ha... ça paraît si loin. On était un plein cambriolage. Ma mère était encore en vie mon père était le plus heureux des homme et moi je faisais partis de la plus heureuse famille du monde. Mais ce jour là. Ce jour fatidique. Le jours le plus triste du monde. De mon monde.
Un policier arrivé alerté par l'alarme antivol du musée. Ma mère avait des reflex rapide. Dès qu'elle vis un mouvement dans le cadre de la fenêtre, elle prépara ses couteau. Le policier rentra dans un boucans infernale. C'est ce que j'ai crus pendant un moment.
Mais ce bouquant infernal avait été amplifié par le silence de mort qui y régnait quelques instant plus tôt.
Ma mère qui s'y était préparé avait lancé 6 couteau en même temps. Les couteau délimitèrent une limite que le policier ne devait pas franchir. Mais il l'a dépassa. Ma mère senti alors ses couteau attaché par des fil invisible. Elle les lança en même temps. Mais le policier qui y percevait une menace pour sa vie tira. Et elle... Elle perdit la vie quelques instant plutôt. J'était pétrifiais. Mes larmes coulèrent alors à flots. Et je me mirent à pleurer. À hurler. Mon père lui tenait la main de ma mère en murmurant "ne part pas ma chérie. Il te reste plein de chose a vivre." Le derniers mots de ma mère s'adressèrent tout d'abord à moi puis à mon père.

-Ma chérie... prend bien soin de lui murmura t'elle d'une voix à peine audible, elle tourna les yeux vers mon père, je t'aime et je t'aimerais toujours.

Mon père pleuré à chaude larmes. Ma mère voyant sa fin approcher utilisa ces dernière forces pour lui caresser la joue quelque minutes plus tard elle fermé les yeux et partis vers son long voyage le sourire aux lèvres.


Sans m'en rendre compte je pleurais. Voilà le liens que je cherchais. Le liens qui me liée à l'église. J'espéré qu'elle soit au paradis. Elle n'avait pas juste semé la tristesse mais aussi la joie. J'essuyais mes larmes et retourné aux travail, le cœur en paix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shiro Masaru
Fondateur
avatar

Messages : 691
Date d'inscription : 10/04/2013

MessageSujet: Re: Souvenir, souvenir [Libre à celui qui veux]   Dim 22 Sep 2013 - 12:26

La journée avait était des plus banal. De l'entrainement, mais pas de cours. C'était difficile d'avoir des élèves. Surtout pour ce genre de cours. Certain voulais apprendre, mais les parents ne voulais pas, d'autres n'avaient pas les moyens... Dans tout les cas, les fins de mois étaient serré. Mais on faisait avec. Heureusement que Shiro avait de l'argent de coté et que ses parents étaient de famille moyenne. Voir même plutôt riche. Mais c'est aussi que malgré l'argent qu'ils avaient ils faisaient toujours attention à ce qu'ils dépensait voulant laisser un bon héritage à leur fils unique. Shiro mis sa tenu traditionnelle afin d'aller prier. C'était un de ses rituels. Il était bouddhiste après tout. alors parfois il allait prier. Il se rendit donc au temple tranquillement avant d'ouvrir la porte. Il vit une jeune fille qui était entrain de nettoyer. Mais que faisait-elle ? Ils avaient une femme de ménage maintenant ? C'est étrange, car en général c'est le personnel lui même qui nettoie. Mais bon, Shiro n'avait rien dit, il avait même arrêter de la regarder pour ne pas paraitre mal poli, il enleva ses chaussures comme toujours par respect pour le temple et pour bouddha puis s'avança vers le fond avant de s’agenouiller et commençait à prier tout en avançant ses mains devant son visage. Bien sur il prier dans sa tête afin que son souhait ne soit entendu que par bouddha....



Salut Invité ... Viens, j'ai un secret à te dire ...
笑顔お願いハハ
ヽ(。◕ܫ◕)人(◕ܫ◕。)ノ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niigata-shi.forumactif.org
Aira Nightside

avatar

Messages : 386
Date d'inscription : 18/05/2013
Age : 19
Localisation : musée(par exemple)/chez une autre personne/au pensionnat aussi

MessageSujet: Re: Souvenir, souvenir [Libre à celui qui veux]   Lun 30 Sep 2013 - 17:38

Quand j'eu finis de nettoyer la plus grande du temple. J'avais l'impression qu'il brillé de l'interieur, c'était comme si le dieu qui gardait cette endroit le protégé d'un allaux de lumière. En fait ça me rappelle un millier de lampe pointr sur nous et essayant de voir nos traits. C'est marrant. Mais en faisant le tour de la ville je n'ai trouvais aucun endroit digne d'être voler. Même pas la plus grandes maison. On devra donc voler dans les ville au alentour. Je me demande même si je devrais faire semblant d'être malade.
 
Je me retourna pour aller désherber les plantes en trop voir même planter quelques fleures par-ci par-là pour faire joli. Je vis une ombre. Je m'approcha à pas de loup jusqu'a quelque banc de cette ombre. Ces cheveux étaient brun, ces yeux ressemble à n'importe qu'elle japonais. Malgrès sa positions à genous je vis très bien qu'il était grand plus grand que moi en tout cas. Ces vêtement eux était plutôt des vêtement traditionnelle. Rien qu'à son physique on pourrais croire qu'il a dans les 18-20 ans, mais a voir son air je lui aurais donné 30 ans. On dirais qu'il priait... Je contiuais a le dévisager, j'essayé de savoir qu'elle métier faisait ce vieux. Surtout savoir si c'était un flics. Mon père disait souvent que j'était folle de vouloir devenir flic. Moi je lui répondait toujours "au moins j'ai l'entrainement ".
 
-T'est qui toi ? Je t'ai pas entendus rentrer.
 
J'essayer de prendre une attitude menaçante pour ne pas qu'il se croit trop gran fasse à moi. Et si il le fallais je pouvais me battre contre lui et rien ni personne ne pourras m'en empêcher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shiro Masaru
Fondateur
avatar

Messages : 691
Date d'inscription : 10/04/2013

MessageSujet: Re: Souvenir, souvenir [Libre à celui qui veux]   Ven 11 Oct 2013 - 12:49


J'entendait bien le bruit autour de moi lorsque je priait, mais je ne disait rien. Je continuait comme s'il n'y avait personne ici. Après tout, le silence n'était pas obligatoire lorsque l'on prie. Seulement c'est plus agréable. Mais ce n'était pas bien grave. Une fois ma prière terminer, je leva mon regard et senti une présence à coté de moi. C'était la jeune fille qui nettoyer tout à l'heure. A en voir son visage et la façon de ce tenir, elle à l'air d'être une jeune fille tenace, pas le genre à ce laisser faire en tout cas. Et tant mieux, car dans ce monde, avec tout ce qu'il ce passe, il faut savoir se défendre. Surtout pour une jeune fille, les rues deviennent de plus en plus dangereuse. Alors bon... C'est alors que j'entendis le son de sa voix. Et c'est ce qui confirma mes pensées. Bien que... C'était une fille qui ne se laisser pas faire au point de limite agresser les gens qui prie. Mais je n'allait rien dire. Peut importe comment elle pouvais me parler, tant pis, après tout elle n'y pouvais rien, c'était à ses parents qu'il fallait dire ça. Mais quel éducation à t'elle bien pu avoir... Pas que de la joie en tout cas, chose sure. Enfin bon, elle me demanda qui j'était, qu'elle ne m'avait pas entendu entré. Je pouvais aussi m'apercevoir qu'elle me tutoyait, alors qu'elle ne me connaissait pas et que bien que j'était jeune, j'était tout de même un adulte à coté d'elle. Enfin bon. Je lui sourit doucement tout en me relevant.

-Bonjour, je ne voulais pas vous déranger dans votre ménage, je m'appel Shiro, je suis professeur. Et vous ?

Même si les gens me manquer de respect parfois, moi, je ne faisait pas pareil. Mes parents m'avaient élever dans l'amour et le respect, je me devait de ne pas les décevoir. Et puis ce n'était pas comme si j'avait un couteau sous la gorge. Quoi que... je devrais peut-être bien me méfier. Car à voir son comportement, je ne la connais pas.. Il faut toujours ce méfier de tout le monde maintenant. Peut-importe la personne qui est en face de toi et peut importe de son physique. Surtout son physique. Car c'est ça qui peut te tromper aussi facilement. Tout comme on peut le voir avec cette jeune fille, qui par son physique à l'air d'une jeune fille innocente et par sa voix et son comportement est une fille agressive et perturbé....



Salut Invité ... Viens, j'ai un secret à te dire ...
笑顔お願いハハ
ヽ(。◕ܫ◕)人(◕ܫ◕。)ノ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niigata-shi.forumactif.org
Aira Nightside

avatar

Messages : 386
Date d'inscription : 18/05/2013
Age : 19
Localisation : musée(par exemple)/chez une autre personne/au pensionnat aussi

MessageSujet: Re: Souvenir, souvenir [Libre à celui qui veux]   Ven 11 Oct 2013 - 16:45

-Bonjour, je ne voulais pas vous déranger dans votre ménage, je m'appel Shiro, je suis professeur. Et vous ?
 
Ouf, un prof... Ah son comportement on pourrais dire que cesparents lui avait appris les bonnes manière, même si ça ne sert à rien. C'est vrai être bien élevé ne sert strictement à rien si tu regarde ce n'est que, la plupart du temps, une façade que l'on mets pour être bien considéré. C'est comme ceux qui deviennent "rebelle" juste poursuivre un autres gars. Enfn bref pourquoi il me vouvoie. Je n'ai jamais vouvoyé quelqu'un. Ben si quand je suis l'autre. La Bonne. Je la déteste ça politesse devient impolitesse pour moi. Sa timidité n'est que du pipau. Tout en elle n'est que... je ne sais pas... Elle est dégoutante. Mais elle lutte pour rester en vie et je n'arrive pas à la garder en place, alors on a fait un pact en dehors des communications avec les autres c'est moi qui existais. Et là maintenant elle voulait me prendre ma place, elle n'y arrivera pas, tout le monde l'aime il faut bien que quelqu'un la deteste, non ?

-Je ne vois pas en quoi ça vous regarde.

Elle commence à prendre de l'empleur. Je commence à vouvoyer ! C'est dégoutant. Je ne veux... Trop là voila qui refais surface.

-Euh... désolé monsieur. Je m'appelle Aira Nightside, dit-elle d'un tont un peu trop formelle à mon goût

Elle à toujours su prendre le dessus,elle a de la force. Je la déteste. Elle repris une positions a peu près normale, mais frola quand même le couteau qui était caché par la chemise trop longue. Haha je l'a reconnais bien là.

-Je suis aux lycée de la ville ajouta-t'elle pour être à la même longueur d'onde que lui. Je m'excuse de vous avoir agresser tout à l'heure, et de vous avoir tutoyer... Et d'avoir faillis vous coler une racler, et d'avoir était mal polie en vers vous... Et... c'est tout, enfin je crois.

Elle avais parler de la voix la plus innocente, celle qui m'énerve au plus haut point. Elle me sentait bouillir de l'intérieur et elle souris un peu timidement. Mais moi je savais que c'était un sourire de triomphe telle que je les lui avait appris.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shiro Masaru
Fondateur
avatar

Messages : 691
Date d'inscription : 10/04/2013

MessageSujet: Re: Souvenir, souvenir [Libre à celui qui veux]   Mer 16 Oct 2013 - 8:36

Et voilà quelque chose d'étrange. La jeune fille viré du méchant et agressif au gentil. Comment cela ce pouvait-il ? Alors que je lui répondit et lui demanda à mon tour son nom, elle me demanda en quoi cela me regarder. Mais cette fois en me vouvoyant. Mais je n'en avait rien dit. Alors que j'inclina la tête pour m'excuser de lui avoir posé une telle question, celle ci s'excusa de vive voix tout en me disant son nom. Aira. Et voilà qu'elle devenait gentil et polie. Je la trouver un peu étrange, mais je ne lui avait rien dit. Tout ce que je me contenta de faire, c'est incliner de nouveau la tête :

-Enchanté Aira.

Puis elle ajouta qu'elle était au lycée de la ville. Elle devait surement connaitre la directrice. J'espère qu'elle allait bien. Cela faisait un bon moment que je ne l'avait pas vu. J'avait tellement de travail en ce moment. Je n'avait pas vraiment eu le temps de passer la voir. Et parfois je m'en voulais un peu. Enfin bon... La jeune fille continua en disant qu'elle s'excusez de m'avoir agresser tout à l'heure et de m'avoir tutoyer. Ainsi que d'avoir failli me mettre une racler et d'avoir était mal polie. A vrai dire, pour la racler, je ne mis attendais pas de sa part. Mais pour le reste, ce n'était pas bien grave. Je ne lui en voulais pas. Je secouer alors légèrement la tête.

-Ce n'est rien, ne vous en faite pas. Mmmh. Connaissait vous la directrice de votre école ?

Après tout, surement qu'elle la connaissait alors je pouvais tout de même essayer de lui poser la question pour savoir au moins si elle allait bien. Car la dernière fois que j'avait quitter son bureau, elle était en pleine forme. J'espère que c'était rester ainsi et qu'elle se reposer souvent. Sinon je me sentirai obliger de lui remonté les bretelles. Bien que parfois je n'osé pas trop allait la voir, car je savait qu'elle avait toujours beaucoup de travail. Enfin bon. Je regarder la jeune fille attendant sa réponse tout en lui faisant un sourire amical.



Salut Invité ... Viens, j'ai un secret à te dire ...
笑顔お願いハハ
ヽ(。◕ܫ◕)人(◕ܫ◕。)ノ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niigata-shi.forumactif.org
Aira Nightside

avatar

Messages : 386
Date d'inscription : 18/05/2013
Age : 19
Localisation : musée(par exemple)/chez une autre personne/au pensionnat aussi

MessageSujet: Re: Souvenir, souvenir [Libre à celui qui veux]   Jeu 17 Oct 2013 - 18:50

A voir sa tête ce que je lui disait été un peu bizarre. Ben oui un coup je suis moi et l'autre je suis cette pourriture de mauvaise. Je la déteste toujours en train de prendre le dessus sur moi. Elle pourrit mon image en me rendant malpolie et en voulant tuer tout ceux quila croise. Elle ne change jamais. Je la hait. Elle devrait être désintégrer sur le champs. Mais j'ai besoin d'elle. Je ne suis pas assez forte pour me défendre toute seule. Je connais les technique d'auto-défense par coeur. Mais je n'arrive jamais à les appliqué en temps réelle. J'ai même faillis perdre une bataille dans une rue en Amérique avec une bande de mauviette. Heureusement qu'elle été là. Jamias je ne suarais resté vivante. Après cette bagarre mon père et moi on est tout de suite parti de la ville pour ne pas que je les recroise. Ce que je lui ai repproché pendant 2 h 02 min et 36 seconde. Et ces mon reccord. Je n'ai jamais sut lui faire la tête bien lontemps. En même temps je n'ai plus que lui. Ces "amis" du lycée si je peut les appelé comme ça ne sont que des être insignifiants dont je me serre pour atteindre d'autre personne.

Entre une pause il me dit qu'il était enchanté. Mais enchanté pour quoi ? Etre enchanté ne sert à rien ainsi que les liens que l'on fait à nos parcour ils nous aide que si les autre tourne mal.

-Ce n'est rien, ne vous en faite pas. Mmmh. Connaissait vous la directrice de votre école ?

La directrice qu'elle directrice ?... Ah elle ! Merci Merdier... Je ne vois pas le mal qu'il y a d'être poli... Rrranh mais tais-toi ! J'enragé intérieurement qu'est ce qu'elle pouvait me souler parfois ! Les sourcils froçaient je lui répondit :

-Oui je la connais. Tout le monde du lycée la connais. C'est normale t... vous ne trouvez pas ?

Et la merde ! tu te la ferme ! Je commencer à être en colère qu'est ce qu'il pouvait m'énerver dès qu'elle s'y metter !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shiro Masaru
Fondateur
avatar

Messages : 691
Date d'inscription : 10/04/2013

MessageSujet: Re: Souvenir, souvenir [Libre à celui qui veux]   Dim 27 Oct 2013 - 22:32

Je souriait à la jeune fille, mais je voyait bien que ce n'était pas son cas. Quelque chose était étrange en elle, mais je n'arrivait pas vraiment à savoir quoi. Peut-être qu'elle ne se sentait pas très bien. Qui sais. Je n'allait pas lui demander, car cela ne me regarder pas. Après tout je ne la connaissait pas alors ce n'était pas mes affaires. Elle n'avait pas répondu quand je lui avait dit que j'était enchanté. Peut-être ne l'était-elle pas ? Ce n'était pas bien grave. Après tout je n'était pas la pour me faire des amies. Surtout des enfants. Ce n'était pas mon genre. Enfin bon. Je lui demander si elle connaissait la directrice. Elle me dit que oui, tout le monde la connait. "normal non?". Me demanda t-elle. Oui, normal. Enfin, tout dépend si tu es nouvelle ou pas. Tout le monde ne la connaissait pas forcement. Mais je me contenta de hocher la tête... Je ne savait pas quoi répondre après cela, je ne la connaissait pas et puis la jeune fille n'avais pas l'air bavarde et n'avait pas non plus l'air d'avoir envie de parler. Je m'incline alors légèrement afin de la saluer.

-Bien. Je vous souhaite une bonne journée.

Puis je m'éloigne de la jeune fille me dirigeant vers la porte. Après tout, moi non je n'avait pas grand chose à dire. Alors je n'allait pas l'embêter d'avantage. Elle avait surement autre chose à faire plutôt que de me parler. Elle était jeune peut-être préférer t-elle être avec ses amies... Enfin bref.



Salut Invité ... Viens, j'ai un secret à te dire ...
笑顔お願いハハ
ヽ(。◕ܫ◕)人(◕ܫ◕。)ノ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niigata-shi.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Souvenir, souvenir [Libre à celui qui veux]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Souvenir, souvenir [Libre à celui qui veux]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dingbats...
» Souvenir, souvenir: le Pardon de St Sébastien (1990-1995)
» Souvenir...souvenir [PV: HATARI]
» souvenir souvenir, le CEG
» Mon nom est peur; Mon souvenir terreur.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Niigata shi :: Ville de Niigata-shi :: La ville :: Le temple-
Sauter vers: